Accès membre
Adhérer au CNGE
Bonjour, Visiteur
>>> Accès forums
 01.75.00.16.59
Conseil Scientifique > Productions du Conseil Scientifique > Extraits de brèves de la revue exercer > Quelle perception les patients obèses ont-ils de leur poids ? - Mars 2015

Dans cette catégorie:

Diclofénac et risque cardiovasculaire... Décembre 2018

En finir avec le PSA... - Novembre 2018

Exacerbations d'asthme : comment administrer les corticoïdes ? - Octobre 2018

Alcool et crampes - Septembre 2018

L'amour oral - Juin 2018

Toujours pas de PSA - Mai 2018

e-consultation : la panacée ? - Avril 2018

Chirurgie bariatrique et suicide - Mars 2018

Pour changer les pratiques, changeons de pratique - Décembre 2017

Oublies pas la bandelette ! - Novembre 2017

Molluscum contagiosum - Octobre 2017

Hypothyroïdie fruste chez les personnes âgées - Septembre 2017

Des céréales complètes pour une santé parfaite ! - Juillet 2017

Allegro - Mai 2017

Que j’aime ta couleur café… Avril 2017

J'ai trop saigné... Février 2017

Faut-il porter une contention dans un avion ? Janvier 2017

Octobre n’est peut-être pas si rose… Novembre 2016

La forêt plus menaçante que l’arbre coupé ? Novembre 2016

Zoom sur... les IPP - Novembre 2015

Modes de rémunération des médecins généralistes : quelles conséquences ? - Juin 2015

Quelle perception les patients obèses ont-ils de leur poids ? - Mars 2015

Les notices médicamenteuses : info ou intox ? Février 2015

Traiter les patients âgés diabétiques de type 2 - Décembre 2014

Le 6e sens médical - Octobre 2014

Prédire l'obésité chez les nouveaux-nés ? - Juin 2013

Le « baiser maternel » contre le corps étranger nasal - Février 2013

Corticoïdes inhalés et croissance - Novembre 2012

Démences : centres mémoire ou MG ? Eté 2012

Les vieux chouchoutés - avril 2012

Le mirage des chiffres - mars 2012

Surveillance des anticoagulants oraux - février 2012

Adénoïdectomie - janvier 2012


Fichiers joints:

Quelle perception les patients obèses ont-ils de leur poids ? - Mars 2015

Créé le lundi 23 mars 2015

L’objectif de cette étude conduite au Royaume-Uni était d’évaluer la perception des patients de leur propre obésité. Les données de deux études différentes conduites en 2007 et 2012 auprès de 2 000 personnes au total ont été analysées. D’après leur poids et taille déclarés, 160 hommes et 182 femmes étaient obèses dans l’étude menée en 2007, et 166 hommes et 149 femmes en 2012. Ces personnes ont été invitées à caractériser leur statut pondéral : obésité, surpoids sévère, surpoids, poids normal, insuffisant ou très insuffisant. Chez les femmes obèses, seules 13 % en 2007 et 11 % en 2012 se sont déclarées comme telles. Ces pourcentages étaient encore plus faibles chez les hommes : 4 % et 7 %. Les chercheurs reconnaissaient que le terme « obèse » était stigmatisant et pouvait être rejeté d’emblée par les personnes interrogées. Les sujets qui connaissaient la définition de l’obésité selon le calcul de l’indice de masse corporel (IMC) étaient plus susceptibles de se déclarer obèses. Une des limites de cette étude était que poids et taille étaient autodéclarés. Certains sujets obèses ont donc pu ne pas être identifiés. Par ailleurs, il s’agissait de sous-populations au sein de deux études, ce qui limite la représentativité des résultats. Néanmoins, malgré une couverture médiatique accrue de l'obésité et les campagnes de santé publique, les personnes ne semblent pas être conscientes de leur obésité ou la dénient. Ils sont donc peu susceptibles d’être sensibles aux messages de santé qui leur sont adressés.

BMJ Open 2014;4:e005561. doi: 10.1136/bmjopen-2014-005561.


Fichiers joints