Accès membre
Adhérer au CNGE
Bonjour, Visiteur
>>> Accès forums
 01.75.00.16.59
CNGE > Qui sommes-nous ? > Historique du CNGE

Dans cette catégorie:

L'activité de CNGE Collège Académique

Historique du CNGE

Bureau de CNGE Collège Académique 2018-2020

Organigramme de CNGE Collège Académique 2016-2018

Conseil d'administration

Déclaration d'intérêts

Historique du CNGE

Créé le lundi 14 mai 2012

Historique du Collège National des Généralistes Enseignants

Depuis sa création en 1983, le Collège National des Généralistes Enseignants œuvre pour que la médecine générale soit authentifiée comme une discipline scientifique avec un statut universitaire et sa contribution a été essentielle dans la mise en place de la Filière Universitaire de Médecine Générale.

 

Les présidents

  • Pr. Jehan de BUTLER (+) - 1983-1989
  • Pr. François BECRET - 1989-1992
  • Pr. Albert HERCEK (+) - 1992-1996

"D’une médecine du corps, nous sommes revenus à  une médecine de l’homme.
La Médecine générale a donc retrouvé  son identité." - Pr Albert HERCEK

  • Pr. Bernard GAY - 1996-2002
  • Pr. Pierre-Louis DRUAIS - 2002-2010
  • Pr. Vincent RENARD, depuis fin 2010

 

 

 

Le CNGE été l’instigateur de plusieurs réformes d’importance depuis sa création

1991

  • Nomination des premiers enseignants universitaires associés de Médecine Générale

1997

  • Le stage ambulatoire de médecine générale de 6 mois est institué et rendu obligatoire en 3 e cycle de Médecine Générale

2003

  • Le stage ambulatoire en soins primaires en autonomie supervisé (SASPAS), 2 e stage de 6 mois en médecine générale, est institué de manière facultative dans le 3 e cycle.

2004

  • Suppression de l’internat en fin de 2 e cycle et création des épreuves classantes nationales (ECN) avec le choix de la Médecine Générale au même titre que les autres filières.
  • Création du Diplôme d’études spécialisé (D.E.S) de Médecine Générale au même titre que les autres spécialités.
  • « L’Ecole de Riom » se transforme en CNGE Formation.

2005

  • Il existe des Départements de Médecine Générale dans toutes les facultés de médecine de France

2006

  • Le Syndicat National des Enseignants de Médecine Générale est créé. Les deux structures, CNGE et SNEMG, œuvrant en synergie pour promouvoir le rôle et la fonction de la Médecine Générale au sein de l’université, ont permis d’autres réformes.
  • Intégration de la spécialité Médecine Générale au Conseil National des Universités (CNU) dans la sous section 53-01 (médecine interne, gériatrie et biologie du vieillissement, médecine générale et addictologie) 2007
  • Création des prémices de la Filière Universitaire de Médecine Générale avec la nomination des 16 premiers Chefs de Clinique de Médecine Générale ; Associés dans un premier temps, ils deviennent Chefs de Clinique Universitaires (CCU) en 2008

2008

  • Création de la Filière Universitaire de Médecine Générale avec la loi du 8 février 2008 relative aux personnels enseignants de Médecine Générale, et le décret du 28 juillet 2008
  • Revalorisation des indemnités des Enseignants Cliniciens Ambulatoires Maîtres de Stage

2009

  • Nomination des premiers Enseignants universitaires Titulaires de Médecine Générale par la voie de l’intégration
  • Loi HPST : la place des soins primaires est définie en cohérence avec les autres niveaux de recours et le caractère obligatoire de la formation initiale dans l’université et en ambulatoire y est inscrit
  • Redéfinition du stage en médecine générale en 2 e cycle par arrêté pour en faire l’équivalent en ambulatoire d’un stage hospitalier

2011

  • Les Enseignants Cliniciens Ambulatoires deviennent officiellement Maitres de Stage Universitaires (MSU)
  • La première chef de clinique de Médecine Générale est nommée Maître de Conférence Universitaire par la voie du concours
  • Les enseignants de Médecine Générale sont plus de 5000 en France. Tous rattachés à une faculté de médecine, Maîtres de Stage des Universités, attachés et chargés de cours, Chefs de Clinique Universitaires, Maîtres de Conférence et Professeurs Associés, Professeurs titulaires assurent la formation de tous les internes de Médecine Générale, mais aussi l’enseignement en premier et deuxième cycle des études médicales et les
    stages ambulatoires de 2 e cycle.
  • Avec la mise en place progressive d’un stage de Médecine Générale dans le 2 e cycle, le nombre des enseignants de médecine générale est appelé à augmenter de façon importante dans les années à venir.

Le CNGE a connu un coup d’accélérateur considérable depuis le début des années 2000 avec:

  • La reprise de la revue exercer en 2001
  • La création du Syndicat National des Généralistes Enseignants, le 1 er avril 2006
  • La restructuration par activités a conduit à la création de CNGE Collège Académique et de CNGE Formation. Ces entités sont membres, avec le SNEMG, du GIE Groupe CNGE à partir de janvier 2011. Les activités liées à la formation initiale de médecine générale du CNGE ressortent de CNGE Collège Académique.
  • « L’école de Riom » devient CNGE formation en 2004, poursuivant le développement de la formation des généralistes enseignants dans les 3 champs : enseignement, recherche et soin. CNGE formation prend son autonomie avec son propre statut associatif en 2010 et ouvre ses formations aux médecins salariés.