Accès membre
Adhérer au CNGE
Bonjour, Visiteur
>>> Accès forums
 01.75.00.16.59
CNGE > Espace communication et presse > Communiqués de presse CNGE > CP CNGE Mai 2017 : Election présidentielle Le CNGE s’engage pour faire respecter les valeurs de la médecine et de l’éthique médicale.

Dans cette catégorie:

CP CNGE Mai 2017 : Election présidentielle Le CNGE s’engage pour faire respecter les valeurs de la médecine et de l’éthique médicale.

CP CNGE Mars 2017 : Réforme du 3e cycle. Dernier rebondissement qui va détourner les internes de la médecine générale et aggraver la démographie !

CP CNGE Décembre 2016 -Les publications de la filière universitaire de médecine générale en 2015

Le Professeur Vincent Renard reconduit à la tête du Collège National des Généralistes Enseignants, Collège Académique

CP CNGE du 24 octobre 2016 - Conventionnement sélectif des médecins généralistes

CP CNGE/SNEMG Mai 2016 - Maitre de stage des universités et stages de médecine générale : Poursuite de la progression de l’offre.

CP CNGE/SNEMG Avril 2016 - Stagnation du ratio enseignants/étudiants dans la filière universitaire de médecine générale.

CP CNGE Janvier 2016 - Un système de santé organisé autour du médecin traitant et du patient vaut mieux qu'un 2ème avis

CP CNGE Janvier 2016 - La sous-section 53-03 Médecine générale du Conseil national des universités est installée

CP CNGE Décembre 2015 - Le succès du Congrès du CNGE renforce le pôle scientifique et universitaire de la médecine générale

CP CNGE /SNEMG Octobre 2015 - Résultats de l’enquête nationale sur la Filière universitaire de médecine générale au 1er Janvier 2015

Faut-il avoir peur des médicaments ? Avril 2015

CP CNGE Mars 2015 - Médecine générale : où est passé le rapport Druais ?

CP CNGE Décembre 2014 - Le Professeur Vincent Renard reconduit à la tête du Collège National des Généralistes Enseignants Collège Académique

CP CNGE Décembre 2014 - Création de la sous-section de Médecine générale au Conseil national des universités

CP CNGE Avril 2014 - Effectifs de Maîtres de stage des universités et nombre de stages en Médecine générale : une augmentation continue

CP CNGE avril 2014 - Enquête nationale : effectifs étudiants, enseignants, nombre de stage en médecine générale

CP CNGE avril 2014 - Effectifs d'enseignants et d'étudiants en médecine générale

CP CNGE mars 2014 - Qualification spécialiste MG

CP CNGE janv 2014 - Le CNGE salue la mémoire de Jehan de Butler

CP CNGE nov 2013 - Succès manifeste pour le congrès des 30 ans du CNGE

CP CNGE nov 2013 - Lutter intelligemment contre l'antibio résistance

CP CNGE sept 2013 - Le CNGE accueille avec intérêt le discours des ministres relatif à la Stratégie nationale de santé et souhaite des mesures pour la FUMG

CP CNGE Juin 2013 - Le CNGE fêtera ses 30 ans au cours de son congrès annuel à Clermont-Ferrand les 28 et 29 novembre

CP CNGE mai 2013 - Alerte concernant les effectifs d’enseignants et d’internes en médecine générale

CP CNGE déc 2012 - Le CNGE recense 6724 MSU et attend des mesures

CP CNGE nov 2012 - V. Renard reconduit à la tête du CNGE

CP CNGE nov 2012 - Mme la Ministre de la Santé au Congrès annuel du CNGE à Lyon

CP CNGE sept 2012 - Maisons de santé universitaires pluri professionnelles

CP CNGE juin 2012 - Modifier le dispositif DPC

CP CNGE Déc 2011 - Des moyens pour poursuivre les efforts de recrutement et de formation des MSU


Fichiers joints:

CP CNGE Mai 2017 : Election présidentielle Le CNGE s’engage pour faire respecter les valeurs de la médecine et de l’éthique médicale.

Créé le Tuesday 2 May 2017

 

Election présidentielle
Le CNGE s’engage pour faire respecter les valeurs de la médecine et de l’éthique médicale.

Montreuil, le 02/05/2017

 

Le Collège national des généralistes enseignants, qui regroupe les 8500 médecins généralistes maîtres de stage et enseignants, est indéfectiblement attaché aux valeurs qu’impliquent l’exercice et l’apprentissage de la médecine générale, et de manière plus vaste de la médecine toute entière.

Au moment où le pays est confronté à un choix de société à travers l’élection présidentielle, le CNGE rappelle que ces valeurs sont héritées de la culture qu’ont construite différents penseurs et médecins, d’origines, de religions, de couleurs de peau et de traditions multiples.

Les fondements de l’éthique médicale, indispensables aux patients comme aux médecins, font appel à 4 grands principes : le respect de l’autonomie, la bienfaisance, la non malveillance, et la justice.

Nous avons prêté serment et nous accompagnons les étudiants dans leur formation pour qu’ils le prêtent à leur tour « je ne permettrai pas que des considérations d'âge, de maladie ou d'infirmité, croyance, d'origine ethnique, de sexe, de nationalité, d'affiliation politique, de race, d'inclinaison sexuelle, de statut social ou tout autre critère s'interposent entre mon devoir et mon patient ».

Fidèles à ce serment, nous nous levons pour nous opposer au Front national dont la mesure emblématique du programme concernant la Santé se limite à supprimer l’accès aux soins pour les étrangers, et dont le financement repose principalement sur une traque à la fraude présupposant une malhonnêteté à grande échelle des patients et de leurs médecins, et visant des boucs émissaires supposés responsables de tous les problèmes.

En dehors du caractère profondément inepte et démagogique de ces mesures qui ne règleraient en rien les problèmes que rencontre le système de santé, les discours d’exclusion, de sectarisme, d’intolérance et de xénophobie distillés par les cadres de ce parti, heurtent au plus profond les valeurs constitutives de nos pratiques et de nos engagements.

Nous mettons en garde les patients qui seraient les premières victimes de ce changement de valeurs dans le système de santé si le Front national arrivait au pouvoir. Nous mettons en garde les professionnels de santé et les étudiants qui devraient lutter pour continuer à soigner avec la liberté de conscience et l’humanisme qui les caractérisent si le Front national arrivait au pouvoir.

 

Le CNGE n’a pas la légitimité pour donner des consignes de vote, ou pour conseiller les étudiants, les professionnels et les patients.

Mais l’enjeu exceptionnel de cette élection pour notre société et notre système de santé nous commande de dépasser notre devoir de réserve et d’apporter solennellement et publiquement notre soutien pour le 7 mai prochain au candidat Emmanuel Macron.

 

 


Fichiers joints