Accès membre
Adhérer au CNGE
Bonjour, Visiteur
>>> Accès forums
 01.75.00.16.59
Recherche > Travaux nationaux > Etude CAPA

Dans cette catégorie:

Opinions des internes sur le D.E.S de médecine générale

Etude BECOMEG

Etude CACAO

Etude CAPA

Etude ECOGEN

Etude Escape

Etude Astrolab

Etude CAPA

Pneumopathies communautaires

Créé le vendredi 9 mars 2012

 

Résumé Etude CAPA

 


Titre. –
Description des pneumopathies aiguës communautaires en médecine générale en France.

Problématique. - Repérer précocement les Pneumopathies Aiguës Communautaires (PAC) en ambulatoire est indispensable afin d’instaurer une antibiothérapie rapidement. Cependant, la maladie est observée à un stade précoce. Les faisceaux d’arguments cliniques classiquement décrits dans les essais hospitaliers sont rarement retrouvés au complet et mal décrits en soins primaires.

Objectif principal. - Décrire les Pneumopathies Aiguës Communautaires (PAC) identifiées et la prise en charge en médecine générale (plaintes initiales, signes cliniques, radiologique et/ou biologiques).

Objectifs secondaires. - Déterminer l’incidence des PAC vues en Médecine Générale  en France ; Décrire les caractéristiques des patients ayant une pneumopathie, les modalités évolutives des PAC observées (guérison, hospitalisation, décès), la démarche décisionnelle conduisant au diagnostic  des  PAC en MG et la prise en charge en ambulatoire des PAC en médecine générale.

Design .- Série prospective de cas, multicentrique.

Critères d’inclusion . - Adultes de plus de 18 ans ayant donné son consentement ; Patients présentant un ou des signes d’apparition récente évocateurs de pneumonie aiguë (Fièvre > 38,5°C ou toux ou douleur thoracique ou tachycardie > 100 /min ou polypnée > 25 /min ou impression globale de gravité) ; Patient présentant une opacité récente sur la radiographie de thorax ou un foyer de râles crépitants unilatéraux d’apparition récente à l’auscultation.

Critères d’exclusion. - Hospitalisation dans le mois précédent l’inclusion (PAC non communautaire).

Nombre de patients à inclure . – 1056 patients.

Nombre d’investigateurs. - 320 investigateurs répartis sur la France, membres du réseau d’investigateurs du Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE)

Echantillon représentatif des médecins généralistes sur le plan national sur la base d’une répartition départementale en tenant en compte de l‘âge, du sexe et du secteur d’installation.

Dix correspondants régionaux seront recrutés (en dehors de l’Ile de France) à Lyon, Lille, Bordeaux, Rouen, Toulouse, Nice, Marseille, Angers ou Nantes, Metz ou Nancy et Strasbourg  pour stimuler localement le recrutement des médecins investigateurs . Ce choix tient compte d’une capacité de rayonnement régional en fonction de la densité médicale.

Procédures de suivi des patients. Les inclusions sont prévues entre le 1 er septembre 2011 et le 31 août 2012. Les patients sont suivis dans le cadre des soins courant du moment de la signature du consentement jusqu’à guérison. La description des consultations est rapportée dans un questionnaire en ligne. Aucune donnée nominative n’est récupérée dans le questionnaire. Seul le médecin investigateur possède la liste de correspondance entre le code identifiant et l’identité des patients qu’il a inclus dans l’étude. Cette liste sera conservée par le médecin investigateur, sous format papier. Elle est indépendante du site internet de l’étude.

Durée du projet.

  • Recrutement des correspondants régionaux : Avril 2010
  • Recrutement des investigateurs : Mai à Aout 2011
  • Inclusions des patients : entre les 1er septembre 2011 et le 31 août 2012. Les inclusions seront arrêtées lorsque le nombre de 1056 patients inclus sera atteint. Les données seront analysées fin 2012.
  • Les données seront conservées pendant 3 ans.